Draba aizoides ‘Napoléon’

Genre: Draba
Espèce: aizoides
Famille Brassicacées
Type: Vivace
Origine: Montagnes d'Europe, des Pyrénées aux Carpates
Zone de rusticité: 3-8
Exposition: soleil (sauf le soleil du midi)
Emplacement: Rocaille, auge, plate-bande, pots
Plantation: Printemps
Sol:

Graveleux léger, sec, très bien drainé, neutre
Ajout de paillis de feuilles décomposées à chaque printemps

Hauteur et étalement: 10 cm par 20 cm
Floraison: Très tôt au printemps
Fruit: Silicules longues de 6 à 12 mm, on peut voir les graines brunes au travers lorsqu'elles sont prêtes pour la récolte
Couleur: Jaune vif
Propagation:

Semis, division de rosettes

Aujourd’hui, je vous présente le Draba aizoides ‘Napoléon’TM.

Draba aizoides est l’espèce type avec ses fleurs principalement jaunes (6 à 8 mm) en grappes terminales sur de courtes tiges au-dessus d’un monticule (5 à 10 cm) composé de nombreuses rosettes. Les minuscules feuilles sont plus longues que larges (1 x 1.5 cm) et bordées de poils hérissés. Le cultivar ‘Napoléon’ est magnifique et très florifère.

Les Draba (Draves) sont des plantes qui méritent une place de choix dans nos jardins alpins, nos rocailles et même nos auges. Ils font partie de la grande famille des Brassicacées (crucifères) qui nous a donné de nombreuses plantes (4000 espèces, 380 genres), dont les plus connues sont le chou, le radis, le colza, la moutarde, la roquette, le raifort. Il y a également les plantes ornementales comme l’arabis, l’alysse, l’aubriète, l’ibéris, la julienne des dames qui font partie de cette vaste famille de plantes.

Les Draba se retrouvent principalement dans les montagnes de l’hémisphère nord de l’Amérique (au sud également). Certains Draba sont originaires des montagnes de l’Europe. La plupart se démarquent comme plantes alpines, car il s’agit de petites plantes à rosette serrée (rassemblée en touffe ou coussin), à petites feuilles étroites parfois poilues avec une abondance de fleurs généralement de couleur jaune (parfois blanche) à quatre pétales, disposées en forme de croix (d’où le nom crucifère) portées en grappes sur de courtes tiges, pour la plupart.

Malgré qu’il existe une certaine similitude entre les espèces et cultivars (plus de 100), certains se distinguent soit par le feuillage (couleur variable, pilosité) ou par les fleurs (tiges, clarté, couleur). Quelques Draba intéressants et assez facilement disponibles se retrouvent à l’occasion dans les jardineries spécialisées et chez les grainetiers sérieux.

La majorité des cultivars réussissent mieux dans un sol graveleux léger (drainant) ordinaire à neutre avec un peu de matière organique, en ajoutant un peu de feuilles déchiquetées (ou compost) à chaque printemps. Elles sont utilisées dans le jardin de rocaille, les éboulis, les murs secs, les auges, etc. Les Draba apprécient un site ensoleillé mais pas ne requièrent pas un soleil fort toute la journée. Dans ces conditions de culture, les Draba s’enracinement profondément ce qui encourage la plante à former plusieurs nouvelles rosettes serrées.

Les Draba sont faciles à propager en utilisant ces nouvelles rosettes en tentant une division. Cette étape doit se faire immédiatement après la floraison. Les graines sont généralement le moyen de propagation le plus efficace car elles germent avec facilité. Les plantules apprécient une température fraîche après la germination, donc je recommande de faire les semis en hiver où au printemps. C’est vraiment un semis facile et à la portée de tous. De plus, la reproduction sera identique au plant mère. En effet, il semble qu’il y ait très peu d’hybridation naturelle.

Auteur: Pierre Morrissette